Prise de RDV en ligne         BAYONNE: 0622691528         LARRESSORE: 07 83 21 07 13         RION DES LANDES: 07 82 11 60 30

AVIS DES PATIENTS        
Ashtanga Vinyasa Yoga
samastithi

Ashtanga Vinyasa Yoga

Ashtanga Vinyasa Yoga

Histoire

L’Ashtanga Vinyasa Yoga a cela de commun avec l’ostéopathie qu’elle est une philosophie, une discipline et une pratique qui favorise la santé dans ses dimensions morales, physique, mentale et spirituelle . Ce terme peut être compris de deux manières. Il désigne ce qu’est le yoga selon les sutras de Patanjali ( Ashtanga Yoga) mais aussi une méthode développée par Sri Patthabi Jois au milieu du XX eme siècle (Ashtanga Vinyasa Yoga) .

Les Yoga Sutras

Les « Yoga Sutras de Patanjali » ont été rédigés entre -200 avant J.C. et 500 ap J.C par un ou plusieurs auteurs. Il s’agit d’un ensemble ordonné d’aphorismes traitant du chemin à parcourir pour atteindre l’état de yoga. Ce texte fait référence dans le monde du yoga et a aussi été une source d’inspiration pour Patthabi Jois qui le cite dans ses écrits. Nous les distinguerons donc par la nuance du « vinyasa » en utilisant le terme complet « Ashtanga Vinyasa Yoga », bien que cette méthode soit communément appelée «  Ashtanga Yoga » .

Sri K. Pathabbi Jois

Sri K. Pathabbi Jois ( 1915-2009) était élève du célèbre T. Krishnamacharya, père du yoga moderne. Ce dernier était d’ailleurs connu pour avoir soigné le Maharaja de Mysore et sa famille par la pratique du yoga. On retrouve ici le lien avec les vertus thérapeutiques du yoga, Jois précisant d’ailleurs dans son ouvrage Yoga Mala que son maître ne lui accorda le droit d’enseigner que quand il soigna un patient par le yoga. Parmi les six séries d’Ashtanga Vinyasa Yoga , la première est aussi appelée « yoga chikitsa » ou « roga chikitsa », ce qui signifie « thérapie par le yoga » ou encore « thérapie des maladies ». La seconde série s’appelle nadi sodhana (« purification des nadis » qui sont les canaux acheminant le souffle vital dans le corps dans la tradition indienne). La troisième série d’asanas s’appelle sthira bhaga ((sthira : stable, complet ; bhaga : grâce, opulence) contient en elle quatres séries, les séries avancées A, B, C et D).

Ethymologie

Chaque série est un enchaînement de postures rythmées par le souffle, les mantras, les bandhas , le compte des vinyasas et la pratique de la méditation dynamique (dhyana). Selon Jois,  « Ashtanga Yoga signifie d’abord : la purification du corps. La pratique de l’asana signifie : le contrôle absolu du corps. Après avoir pratiqué longtemps vient le contrôle de l’esprit. Si le contrôle de l’esprit ne vient pas, cela n’est pas vraiment le yoga . » 

Selon B.K.S. Iyengar, un maître de Yoga lui aussi élève de Krishnamacharya, d’un point de vue sémiologique,en sanskrit « ashto » signifie « huit » et « anga » signifie « branche », « pilier » ou « étapes ».

Le mot vinyasa est composé de deux racines : nyasa « pour placer » er vi « d’une manière spécifique ». C’est arrangement, le processus, la méthode conçue pour amener à un objectif précis . Dans le vinyasa il y a donc intention. Dans le système de Jois il y en a trois :

  • purification, et amélioration de la santé
  • la réalisation de sa puissance, de son potentiel
  • un état d’union

« Vinyasa » signifie aussi « chemin » ou respiration en mouvement . C’est un enchaînement de postures qui permettent de passer harmonieusement d’un asana à un autre tout en restant dans le mouvement, synchrone avec la respiration (inspiration associé à un mouvement, expiration à un autre).

La méthode

Cette méthode combine les asana (postures), le pranayama (contrôle du souffle) ,

les mantras (chants), les bandhas (contactions musculaires des diaphragmes) , les mudra (gestes) ,les dristis(points attentionnels), les kriya (actions purificatrices) , dharana (concentration) et dhyana (méditation).

Lorsque la synchronisation parfaite de la respiration et du mouvement, des bandhas et des dristis est maîtrisée, c’est l’état appelé Tristana. On atteint cet état par la répétition et la persévérance qui permet selon Scott d’acquerrir l’aisance nescessaire donnat aux transitions et aux postures subtilité, naturel et grâce.

« Yogaschittavrittinirodhah »

traduction : « le yoga est l’arrêt des fluctuations du mental« 

Yoga

Le mot yoga est issu de la racine « Yuj » qui signifie « unir », « lier », « attacher », « atteler à son joug ». En pratique, yoga signifie « union » ou « communion » . On peut donc traduire l’Ashtanga Yoga comme les 8 étapes vers la communion. Selon le Dr N. Chandrasekaran, et le Bhagavad gîta, c’est l’union entre le système corporel, physiologique et le mental , mais aussi une union entre le « Soi » individuel (Jivatma) et le « Tout »(Pramatma)vii. Ce potentiel d’union est la manifestation de tout le potentiel intérieur de chacun qui peut être développé par la pratique du yoga. Jois nous indique : «  Comment pouvons nous agir sur notre esprit afin que nous voyions le Soi universel ? C’est ce que le yoga ashtanga nous enseigneviii ».Selon son élève Pétri Raisanen, il décrit aussi les six obstacles qui se dressent sur le chemin : le désir (kama), la haine (krodha), l’illusion (moha), l’avidité (lobha), l’envie (mada), la paresse (matsarya). ix Le chemin vers l’état de yoga est ainsi parsemé d’embûches et nécessite travail, assiduité, austérité et courage. Le yoga est donc une discipline globale qui unit les dimensions physiques, mentales et spirituelle de l’être.

Les 3 corps

A ce titre la tradition yoguique définit l’être comme composé de trois corps : Sthula sharira (corps physique), Sukshma sharira (corps subtil), Karana Sharira (corps causal). Shukshma sharira est composée de trois enveloppes : prana maya kosha (enveloppe faite de fluide vital), mano maya kosha (enveloppe faite de l’esprit pensant) , vijnana maya kosha (enveloppe faite de l’esprit discriminant). Les deux autres corps ne contiennent qu’une seule enveloppe chacun : Stuhla sharira est composé de Ana Maya Kosha (enveloppe faite de nutriment, corps physique), Karana Sharira est fait de Ananda maya kosha (enveloppe faite de béatitude).

Nicolas TRUFFART

chercheur de sens

Laisser un commentaire