Mise à jour 29 octobre 2020:
Le Pôle Santé Breuer reste ouvert.
Toutes les consultations sont assurées.
Utilisez votre email de confirmation comme justificatif lors dun contrôle.
Les consultations à domicile sont possibles.

Ostéopathe pour femme enceinte Pays Basque et sud Landes: suivi de grossesse au cabinet ou à domicile

La grossesse est une période pleine de bouleversements pour la femme enceinte et s’accompagne de nombreux troubles. L’ostéopathie et le yoga en tant que disciplines holistiques sont en mesure d’aider la femme enceinte à traverser la grossesse de manière plus équilibrée. 

Comment l’ostéopathe aide la femme enceinte pendant la grossesse?

Grossesse et douleurs posturales de la femme enceinte

Pendant la grossesse de la femme enceinte, le corps va changer progressivement. Les courbes s’accentuent au niveau de la colonne vertébrale ce qui peut occasionner de nombreuses douleurs de dos comme les cervicalgies, les lombalgies, les sciatalgies, les cruralgies, les dorsalgies. Il peut aussi y avoir des douleurs pelviennes dans le bassin de type pubalgies, sacro-iléites, douleurs coccygiennes qui se manifestent aussi pendant cette période de mue de la femme en mère. L’ostéopathe intervient pour aider à votre corps de s’équilibrer dans cette période de changement profond. La mobilité ainsi acquise au cours de la grossesse sera très utile pour favoriser le passage et l’expulsion du fœtus lors de l’accouchement.

Grossesse et troubles de la circulation chez la femme enceinte

La prise progressive de poids, mais aussi l’espace occupé par le bébé pendant la grossesse, peuvent être à l’origine de troubles de la circulation veineuse, artérielle et lymphatique. Cela se manifeste par des troubles de type œdème (les bras, les mains, les jambes et le pieds gonflent pouvant entrainer des paresthésies, « picotements » ou « fourmis » dans les extrémités), mais aussi de migraines ou céphalées et autres maux de tête. On observe aussi fréquemment l’apparition d’hémorroïdes par baisse du débit du retour veineux dans la sphère pelvienne. L’ostéopathe sera attentif dans ce cas à libérer tous les grands grands carrefours de la circulation des veines, des artères, de la lymphe et du liquide céphalorachidien afin de permettre une libre circulation des fluides dans le corps et limiter ces phénomènes gênant pour la femme enceinte.

Grossesse et troubles de la sphère viscérale pour une femme enceinte

L’espace occupé progressivement par le bébé durant la grossesse comprime vers la périphérie les organes digestifs, urinaires et les vaisseaux. Par conséquent, les fonctions digestives, urinaires et circulatoires sont altérées. 

La digestion peut être ralentie jusqu’à la constipation par pression sur les anses digestives par l’utérus. Il peut y avoir un inconfort de l’estomac par pression des organes sous jacent, amenant à du reflux gastro œsophagien, des ballonnements. La respiration peut être modifiée par pression ascendante des organes sur le diaphragme qui est le muscle inspiratoire le plus important. Ainsi il n’est pas rare d’avoir des points de côté ou d’avoir du mal à inspirer pendant la grossesse.

On retrouve aussi sur le plan urinaires des fuites ou incontinences qui sont liées à la pression positive de l’utérus sur la vessie stimulant les barorécepteurs (récepteurs sensitifs de la pression) dans la paroi vésicale. Cela déclenche plus précocement la miction.

L’apport du yoga pour préparer l’accouchement pendant la grossesse

Le principal facteur favorisant la survenue des troubles suscités est la sédentarité. C’est le manque d’activité physique qui va figer progressivement les pertes de mobilité de votre système corporel et favorise l’apparition de ces différents troubles. L’intérêt de la pratique du yoga adaptée à la femme enceinte est de mobiliser l’ensemble du corps à travers des postures respectueuse de votre structure corporelle mais aussi de l’enfant à venir. Il agit aussi sur votre bien être mental et émotionnel dans une période qui est parfois difficile à traverser pour les femmes enceintes.

D’autre part, par la pratique d’exercices de souffle, de respiration, vous apprenez à contrôler votre respiration mais aussi votre espace mental et émotionnel. Ces techniques deviendront alors fort utiles pendant l’accouchement qui est une réelle épreuve physique et psychologique à venir.

Par ailleurs, la pratique du yoga permet de développer son champs de conscience, notamment dans la perception de son corps et de celui du bébé. Cela sera là aussi d’une grande aide lors du jour J de la délivrance. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des sages-femmes, utiliser les techniques de yoga pour la préparation à l’accouchement tant elles sont pertinentes dans ce domaine.

L’ostéopathie et le yoga pour le bébé in-utéro

Vous aurez compris que ces discipline ont pour but d’équilibrer le corps et l’esprit, de rendre sa mobilité à ce qui bouge mal, de détendre les tensions, de faire circuler, ce qui ne circule plus ou mal. L’ensemble de ces pratiques va aussi avoir un effet sur le bébé, en améliorant son espace de croissance. Sur la plan physique, en détendant la sphère abdominale et en limitant les tensions sur l’utérus et par conséquent sur lui. En empêchant que le bébé se figer dans une position in-utéro et puisse en fin de grossesse faire naturellement une version (passage de la tête vers le bas). Dans le cas de grossesse multiples, éviter que les nourrissons n’exercent trop de pression l’un sur l’autre. Par ailleurs, les douleurs et autres troubles physiologiques de la mère ont une influence sur son mental et ses émotions. Il en va de même pour ses dispositions psychologiques et sa disponibilité pour accueillir l’enfant, en outre chez les femmes enceintes hyperactives. Hors le bébé et sa maman ne font qu’un et le bien être de la mère a aussi un impact sur celui de l’enfant. Par conséquent il est profitable pour les deux de prendre soin de la femme enceinte. Le yoga peut être aussi un bon moyen de mettre en relation la conscience de la mère et celle de son enfant à venir pour préparer ce projet de vie en commun.

L’ostéopathie pour favoriser les conditions de l’accouchement

En fin de grossesse, il arrive parfois que le bébé se présente mal ou bien que le col ne se dilate pas assez pour permettre la délivrance. Ce défaut d’alignement ou de relâchement du périnée peut trouver son origine dans des facteurs biomécaniques comme des tensions musculaires du périnée qui influent sur l’ouverture du col. Elles peuvent avoir une origine articulaire avec une perte de mobilité des os du bassin fixées par les contractures des muscles du plancher pelvien. Il peut aussi y avoir une origine neurologique avec un message nerveux altéré au niveau du système nerveux parasympathique.

L’ostéopathe a les outils pour équilibrer la transmission des messages nerveux et amener une détente du plancher pelvien favorable à une bonne présentation de l’enfant et une délivrance naturelle.

Intérêt de l’ostéopathie après l’accouchement

Il est important pour la jeune mère de ne pas négliger son corps après l’accouchement. bien évidement, le nourrisson est au centre de toutes les préoccupations, et  bien souvent les parents donnent tout pour leur enfant, mais s’oublient quelques peu. Hors l’accouchement, est un évènement très particulier pour le corps. C’est une épreuve de haut niveau, tant il doit se déformer, pour expulser le bébé. Ajoutez à cela les gestes iatrogènes mais toutefois nécessaires tels que les péridurales, rachianesthésie, utilisation de forceps, de ventouses, réalisation d’épisiotomies ou déchirements, mais aussi de césarienne…  Cela ne se fait pas sans avoir de conséquences qu’il conviendra de limiter au plus vite en post-partum. La consultation en ostéopathie peut se réaliser à domicile ou au cabinet dès les premiers jours après la grossesse. En cas de cicatrices fraiches l’attention sera portée sur l’environnement autour de la zone cicatricielle qui sera traitée après cicatrisation complète. Le travail de l’ostéopathe est aussi synergique de celui de la sage-femme ou du kinésithérapeute dans le cadre d’une rééducation périnéale. Son action est alors d’équilibrer la structure et les fonction corporelle sur le plan local et global afin d’optimiser la rééducation du périnée par les professionnels de santé.

Ostéopathe spécialisé dans le suivi de la femme enceinte pendant la grossesse

A travers cette description des intérêts de l’ostéopathie et de la pratique du yoga nous prenons conscience de l’intérêt de ces disciplines dans le champs de la grossesse pour la femme enceinte et pour le bébé.

Pour un suivi optimal, il est recommandé de consulter tous les 6 semaines à partir du 1er mois de grossesse. Puis après l’accouchement dans le premier mois pour la maman et le bébé. Il est possible de faire des consultations mère-enfant à votre domicile sur rendez-vous pour simplifier votre organisation. N’hésitez pas à me contacter pour poser des questions et avoir des précisions sur l’information véhiculée dans cette page.