Mal de dos et ostéopathie

Mal de dos et ostéopathie

Le mal de dos appelé par certains « mal du siècle » est un des premiers motif de consultation en ostéopathie (9 personnes sur 10 souffrent ou ont déja souffert de mal de dos). Il peut être aiguë ou chronique s’il dure depuis plus de 3 mois. Ses origines sont multiples et nous allons essayer de comprendre pourquoi dans cet article. Selon l’étage de la colonne vertébrale où se situe la douleur, nous parlerons:

  • de cervicalgie pour la partie cervicale
  • de douleur thoracique pour l’étage dorsal
  • de douleurs lombaires pour l’étage lombaire
  • de sacralgies ou sacro-ilétites pour l’étage sacré
  • de coccygonies pour l’étage coccygien.

Le dos est le siège du système nerveux central, au centre de la colonne vertébrale. Le tissus nerveux est le vecteur de l’information sensorielle et il est donc naturel que les douleurs s’expriment dans cette zone ou ce dernier occupe une place centrale (informations nociceptives). D’autre part , de cette axe nerveux émergent une multitudes de racines nerveuses qui vont innerver l’ensemble du corps de sa profondeur vers sa superficie. Ainsi il y a une connexion du système nerveux central avec l’ensemble du système corporel. Des informations afférentes et efférentes nous informent en permanence de troubles ayant lieu :

  • soit localement sur le site de la douleur : par exemple une lombalgie lié à une hernie discale
  • soit à distance de celle ci: une douleur thoracique à une détresse cardiaque

D’autre part , le tissu conjonctif du, notamment le fascia thoraco-lombaire et le périoste, est lui aussi constitué de petites terminaisons nerveuses qui ont un lien dans la perception fine de ces tissus. Ainsi une mise en tension chronique de ce tissu pourra générer des douleurs chroniques.

Aux origines du mal de dos

Maintenant que nous comprenons un peu mieux quel est le vecteur de la douleur ( le système nerveux) allons à la découverte de leur origine.

Les origines mécaniques du mal de dos

  1. Les origines traumatiques

    • Il peut s’agir d’une chute, d’un choc, d’un accident responsable d’un déséquilibre dans les tensions fasciales.
    • Il peut s’agir d’un geste inadapté ou faux mouvement, qui va révéler un déséquilibre pré-éxistant
  2. Les origines posturales

    • La sédentarité, c’est à dire, l’absence d’exercice physique régulier est un facteur majeur du mal de dos. Les tissus se figent dans des postures de travail répétitives et le corps n’étant pas mobilisé autrement s’installe dans une posture délétère sur le long terme. L’immobilité des tissus favorise l’apparition d’arthrose, de tassements vertébraux et de rétrécissement des canaux lombaires et cervicaux.
    • Les gestes répétitifs sont aussi le lit de douleurs de dos, en particulier si vous portez des charges sans vraiment faire attention à votre posture, si vous passez de longues heures en voiture,  et si vous ne pratiquez pas d’activité en dehors du travail . Ces gestes répétitifs provoquent une  inflammation dans le tissu conjonctif du dos et dans les disques intervertébraux débouchant sur des dégénérescences discales (hernies discales) .

Les origines alimentaires du mal de dos

Il est désormais démontré que de nombreux aliments ont une influence sur l’entretien d’un état inflammatoire chronique. Cette inflammation est un facteur non négligeable de la chronicité de vos douleurs. En effet un excès de consommation de viandes (plus particulièrement viandes rouges), d’alcool, de laitages, de gluten peut entretenir votre mal de dos.

Les origines émotionnelles

Le mal de dos peut être l’expression de maux émotionnels. Le corps exprime ce que le mal a dit.  Ainsi, rien ne sert de refouler des émotions désagréables, elles finissent toujours par s’exprimer à travers le corps. Selon la médecine traditionnelle extrème orientale, chaque organe abrite une émotion. Tristesse (poumon), inquiétude (gros intestin), colère (foie), peur (rein) sont autant d’émotions qui peuvent affecter vos organe de ce point de vue. Et comme chaque organe est intimement lié à votre colonne vertébrale, il peut avoir un effet sur votre mal de dos.

Les origines infectieuses du mal de dos

Comme nous l’avons vu précédemment, tout état inflammatoire peut être à l’origine d’un mal de dos. Dans le cas d’une infection, cela se manifeste soit localement par une rougeur, une chaleur et éventuellement un écoulement purulent. Sur le plan général peut apparaître une fièvre, des frissons, voir des nausées, vertiges. Dans ce cas en première intention l’ostéopathe sera à même de vous réorienter vers un médecin traitant. Il a aussi la compétence pour vous aider à traverser cet état infectieux en renforçant vos défenses immunitaires, renforçant ainsi l’action des traitements allopathiques.

Les douleurs cancéreuses

Le mal de dos peut aussi être d’origine cancéreuse. Par l’atteinte d’un organe et l’émission de signaux correspondant dans le système nerveux, votre dos peut être douloureux. Il peut aussi y avoir une atteinte locale du système nerveux central, de la colonne vertébrale lié à des métastases. L’ostéopathie ne soigne pas le cancer, mais peut néanmoins vous accompagner pour améliorer votre vécu de cette longue maladie. Elle représente une aide complémentaire des autres thérapies que vous pouvez suivre.

Le mal de dos: un mal aux origines multiples nescessitant une approche globale comme l'ostéopathie

La multitude de facteurs influençant votre mal de dos est une donnée fondamentale pour traiter vos douleurs. Il n’est pas toujours suffisant d’avoir une approche segmentaire  focalisée sur la zone de la douleur. Pour que la guérison soit efficace et durable,il faut que votre praticien ait une vision et une action d’ensemble et à ce titre l’ostéopathe est un praticien de premier choix. Une approche pluridisciplinaire coordonnée est aussi complémentaire pour un traitement en profondeur.

Nicolas TRUFFART

chercheur de sens