Ostéopathie et cancer du sein

Ostéopathie et cancer du sein

La prise en charge ostéopathique du cancer du sein nécessite une approche pluridisciplinaire pour accompagner les femmes touchées dans leur globalite. En tant que therapie holistique, l’ostéopathie peut aussi  amener sa contribution à  cette prise en charge globale.

Lors du traitement de cette pathologie, les patientes vont passer par les étapes du dépistage, du traitement chirurgical, et parfois aussi radiothérapique et chimiothérapique.

L’ostéopathie a un rôle à jouer dans le soulagement des effets secondaires propres à la prise en charge allopathique. Les recommandations de prudence imposent de traiter à distance les zones tumorale restant actives. Nous allons décrire point par point l’intérêt d’inclure l’ostéopathie dans la prise en charge pluridisciplinaire de ces maladies .

 

CHIRURGIE DU SEIN ET OSTÉOPATHIE

Les positions opératoires, les gestes chirurgicaux ont une influence sur les douleurs post-opératoires.

Que ce soit pour une simple biopsie, une tumorectomie, une mastectomie, avec ou sans curetage ganglionnaire, les tissus du thorax, de l’épaule , du membre supérieur sont sollicités. Ils subissent aussi un traumatisme suite aux incisions et coagulations ou pose de clips.

Pertes de mobilité, faiblesses du membre supérieur homolatéral:

Ainsi des problèmes de perte de mobilité apparaissent pendant la phase post opératoire, pour des raisons à la fois neurologiques et mécaniques.

L’ostéopathie, une fois la cicatrisation complétée, pourra intervenir, pour redonner de la mobilité aux structures figées par la fibrose cicatricielle ou par une perturbation du signal nerveux. (nerfs étirés, brûlés ou mis en tension par une cicatrice…).

Problème d’œdème local ou du membre supérieur homolatéral:

L’ostéopathe a aussi un rôle à jouer dans ce domaine. En effet, bien que ce problème soit pris en charge en kinésithérapie , une intervention complémentaire de l’ostéopathie permet d’améliorer la mobilité des structures anatomiques au niveau local et général. (circuit veineux et lymphatique et leurs grands carrefours au niveau médiastinal notamment, système nerveux).

Anxiété

L’ostéopathie, par son action sur le système neurovégétatif et respiratoire peut compléter la prise en çharge psychologique, sophrologique en favorisant la récupération d’une fonction respiratoire de qualité propice à une réduction de l’anxiété.

Exemple de protocole ostéopathique adapté:

 

  •        Technique des tissus mous sur les muscles para vertébraux,
  •        Élévation des côtes
  •        Étalement du diaphragme
  •        Décompression sous occipitale
  •        Relâchement myofascial de l’orifice supérieur du thorax
  •        Étirement pectoral
  •        Pompage thoracique

CHIMIOTHÉRAPIE ET OSTÉOPATHIE

L’ostéopathie permet d’ améliorer les fonctions physiologiques perturbées par le traitement chimiothérapique comme le démontre une étude de Doucet:

 

  • Troubles digestifs (protocole hépatique) 56%
  • Nausées , vomissement, diarrhées
  • Douleurs articulaires 66%
  • Fatigue 61%

 

Les techniques liquidiennes ostéopathiques permettent de favoriser la circulation des fluides dans l’abdomen, améliorant l’oxygénation et l’alimentation des tissus en nutriments. Elles relancent le drainage veino-lymphatique, afin d’évacuer l’accumulation des produits issus de la dégradation du métabolisme cellulaire, mais aussi des produits de chimiothérapie .

RADIOTHERAPIE ET OSTÉOPATHIE

La plupart des effets secondaires de la radiothérapie sont communs avec ceux de la chimiothérapie et l’action de l’ostéopathe a été développé plus haut.

Références:

 

  • Favier N, Guinet A, Nageleisen M, Ceccaldi B, Pujade-Lauraine E, LeFoll C, Soudain-Pineau M, Turlin C, Stubbe L. Évaluation de l’efficacité d’un traitement ostéopathique sur les effets secondaires et la qualité de vie de patients sous chimiothérapie. Essai clinique multicentrique randomisé. 2012.
  •  Valérie Degorgue, Suivi ostéopathique après cancer du sein traité par chirurgie, Collège d’ostéopathie traditionnelle du Nord, « Mémoires », 2012.
  • Carole Fournier, L’élaboration d’un protocole de recherche dans le cadre de l’amélioration de la qualité de vie de patientes sous chimiothérapie suite à un cancer de sein concernant les apports d’un traitement ostéopathique du foie et de la circulation portale, Lille, Institut Supérieur d’Ostéopathie, « Mémoire », 2012.
  • COLLAS Aurélie, Prise en charge ostéopathique des douleurs et des diminutions d’amplitudes du membre supérieur après une chirurgie mammaire dans le cadre du traitement du cancer du sein, Paris, Institut Dauphine d’Ostéopathie, 2014.

Auteurs: N.Truffart, R.Bernardot.

Nicolas TRUFFART

chercheur de sens

Laisser un commentaire